Q: Pourquoi travailler à partir d'images fixes pour les "animer" ensuite ?


R: L'image fixe est, par définition, un instantané, elle permet donc de travailler à partir de clichés de grande qualité car le moindre défaut se verrait. A partir de ce postulat, on ne peut produire, avec des images fixes, que des réalisations d'une pureté extrême.


Q: Alors pourquoi intégrer aussi, de temps en temps, des clips vidéo ?


R: Parce que la vidéo c'est la vie et que pour démontrer qu'elle existe, il faut en user ... à bon escient.


Q: Le mot "diaporama" a souvent été utilisé pour qualifier des productions de tous ordres et pas toujours valorisantes. Pourquoi continuer à l'utiliser dans votre démarche ?


R: Pour quelques personnes, le diaporama a gardé toute sa consonnance de l'époque des projections de diapositives qui faisaient l'occasion de réunions nocturnes dans les clubs photographiques. Aujourd'hui, seuls quelques initiés parlent encore de diaporamas, la grande majorité des spectateurs du Net voit surtout des suites d'images sonorisées, des montages réalisés à partir de programmes simplistes qui dénaturent l'origine même du mot. Je n'ai pas d'autre appellation pour certaines productions que je réalise, alors je le garde ... pour le moment.


Q: Peut-on parler de clips publicitaires dans les offres que vous faites avec JeeeP Prod ?


R: Le logiciel que j'utilise pour créer mes montages, permet indifféremment de réaliser un reportage dans  une région, une promotion pour un spectacle, l'illustration d'une chanson, présenter les résultats annuels d'une entreprise, vanter les mérites de tel ou tel produit. Tout ceci, c'est de la pub !

Alors oui, je réalise des clips publicitaires et j'en fais aussi la formation puisque j'organise fréquemment des séminaires sur ce thème.


Q: Le prix de vos réalisations défie les lois du marché traditionnel. Y a t-il une bonne raison ?


R: Si la question sous-jacente est :"Pourquoi paie t-on moins cher chez vous ?", alors ma réponse tient en quelques mots : la mise en oeuvre de mes productions est basée sur une connaissance parfaite des outils que j'utilise et mon expérience professionnelle dans le monde de la communication. Ces deux apports me permettent de créer de façon pragmatique beaucoup plus rapidement avec une qualité identique aux studios traditionnels dotés d'une structure plus lourde.


L'autre raison est qu'un chantier chez moi se traite avec un maximum de 2 personnes, 3 de temps à autre, et avec un investissement beaucoup plus léger qu'en vidéo traditionnelle.


De plus, je travaille selon le principe du "libre de droits d'auteurs" ce qui diminue de façon drastique les coûts de production. Tout ce qui sort de chez moi est construit autour du "pas de droits à payer". Ceci n'empêche pas d'avoir des bandes musicales et des supports visuels d'excellente qualité.

Les effets spéciaux sont tous créés en interne, chez JeeeP Prod.


Q: Avec quels matériels et logiciels travaillez vous ?


R: Sur le plan informatique, je possède 3 PC ( 2 tours en système Vista 32 et 64 bits et écran de 24", 1 portable en Vista 32 bits), une imprimante Epson Stylus Pro 2880 au format A3+, un scanner de film 35 mm Minolta, un enregistreur numérique Zoom H4N, le logiciel ProShow Producer 4 et une batterie de programmes complémentaires notamment pour la retouche photo (Photokey2 Pro), les effets spéciaux (Particle Illusion, VisionLab FX Home).

Sur le plan audiovisuel, j'utilise un disque dur multimédia WyPlayer, un vidéoprojecteur HD 1080p EpSon, un écran Procolor de 3,80 m.

Sur le plan photographique, j'ai le tout dernier Canon EOS 5D Mark II avec objectif 24-105mm, 100-400mm, un doubleur 2X et le Canon EOS 450 D.